"Notre printemps est un printemps

Qui a raison "

Paul Eluard



lundi 28 février 2011

La révolution continue !


La révolution continue, car ce n'est pas le départ du Premier ministre Ghannouchi  qui a apaisé les manifestants. Pour sa part  lors de son allocution télévisée, le Président  s'est  montré terne, hésitant et sans saveur ... 
Résultat des courses, pour "nouveau" Premier Ministre, , un vieux bourguibiste (plus de 85 ans !) pour faire face aux opposants dont la moyenne d'âge doit être plus proche de 35 ans ! A Tunis, les manifestants continuent leur sit-in et exigent au plus vite des changements significatifs... 


Pendant ce temps, à Djerba....







Djerba ne dément pas sa qualité de terre d'accueil puisque d' innombrables réfugiés fuient la Libye... L'aéroport de Tripoli étant inaccessible, c'est l'aéroport de Djerba qui est ensuite le plus proche. Donc ici affluent tunisiens et surtout égyptiens mais aussi chinois et indiens... ils sont hébergés un peu partout  dans les mosquées, dans les hôtels ....

Les touristes sont aussi de retour , en témoignent hier lors d'une balade printanière (il faisait beau et doux ce qui n'est pas le cas aujourd'hui) ,  les nombreux cars, autobus  et 4x4 qui sillonnaient la route de Mélitta.

dimanche 27 février 2011

Violents troubles à Tunis

Quand je dis TROUBLES c'est un mot que j'emploie à dessein car je ne sais pas trop ce qu'il s'y passe. 
A partir de manifestations contre le Premier Ministre , il y a vraisemblablement eu des provocations avec en face l'emploi de la force ou des forces : police ? milices de l'ex RCD ? nervis ? .. 
On dénombre 3 morts et des blessés.Par ailleurs, rien à la télé là dessus, j'ai lu qu'il n'y avait pas eu de JT hier.
Aujourd'hui le centre de Tunis est interdit aux voitures et aux piétons... 
Sinon aucune communication du "gouvernement ".

La situation semble critique. Plus que jamais, le peuple doit être vigilant...

samedi 26 février 2011

La Tunisie championne !


Hier soir dans les cafés,  deux programmes se disputaient les faveurs des clients, l'un qui montrait des images peu rassurantes de la Libye, l'autre qui retransmettait la finale de la Coupe d'Afrique des Nations à Khartoum (pour les non sportifs, c'est du foot !). 
Eh bien, la Tunisie l'a brillamment emporté devant l'Angola par 3 à 0 !
La Tunisie est championne d'Afrique, une victoire dédiée à la Révolution !
Je m'attendais à une explosion de joie, des vivats, des concerts de klaxon ! Eh bien rien de tout ça, seuls quelques klaxons discrets ! Ce ne doit pas être dans la culture des djerbiens pourtant fort nombreux à regarder ce match dans les bars et cafés ! Eh oui, je ne suis plus à Marseille où un tel évènement fait descendre dans la rue, hommes, femmes et enfants agitant des drapeaux !


Hier, Vendredi de la colère à Tunis et dans beaucoup d'autres villes où les manifestations continuent demandant le départ du premier ministre, la dissolution du gouvernement provisoire et la constitution d'un gouvernement de salut national ... 
La lutte continue !...

vendredi 25 février 2011

Effervescence

Tous les tunisiens ont le regard tourné vers leurs frères libyens, il faut dire la Tunisie se mobilise  massivement pour venir en aide d'abord aux ressortissants tunisiens mais aussi aux libyens qui réussissent à sortir du pays. Mais en attendant que se passe-t-il  dans le pays ?

Le gouvernement provisoire est chahuté. La démission du 1er ministre Ghannouchi est toujours demandée... Les réformes (les vraies) tardent à venir et la désillusion s'installe... Devant le vide laissé et en attendant de véritables élections democratiques, la place est libre pour de très nombreux partis, mouvements, associations qui réclament à juste titre loi électorale, mise en place des élections, discussion citoyenne pour élaborer une nouvelle constitution , certains demandent un conseil pour la sauvegarde de la révolution, d'aiutres lancent des appels pour une unité des forces démocrates, des groupes de pression, des citoyens se regroupent pour avancer des solutions, avec comme objectif de participer à la reconstruction politique du pays... 




Bref, il y a une réelle effervescence et une attente immense pour ne pas se voir confisquer cette révolution. Mais le gouvernement provisoire est il à la hauteur ? on a l'impression qu'il n'a pas pris la mesure de la tâche à accomplir ou peut être devant l'immensité de la tâche ne sait il pas par où commencer et comment ... et qu'il se contente de régler ça et là des affaires courantes : revendication des uns et des autres, aides sociales etc...


Difficile période post révolutionnaire... Mais il me semble que le plus important c'est que le peuple garde l'espoir,  soit  attentif à ce qui se passe, et surtout reste mobilisé pour rappeler que rien ne pourra se faire sans lui !


mercredi 23 février 2011

Et les Libyens ?

Quelques difficultés de connexion m'ont éloigné de mon blog et de ses différentes sources.


La grande préoccupation des tunisiens se tourne aussi vers leurs frères libyens, ils ont suivi hier le discours fou et meurtrier de Kadhafi . Car si en temps de paix, ils se moquent gentiment de ces voisins (de nombreuses histoires circulent de la même façon que les belges pour nous !), la situation aujourd'hui est toute autre...  Il s'agit vraiment d'une entreprise meurtrière, d'un massacre comme en témoignent les vidéos d' Al Jazeera et les messages des nombreux tunisiens qui travaillaient là bas et affluent maintenant en nombre vers la frontière, racontant ce qui se passe. 
Les médecins tunisiens demandent que soit ouvert un corridor de sécurité, un passage permettant aux blessés d'être soignés...
Je vois hélas ce matin en ouvrant mon Netvibes sur la presse française, que l'Europe ne se préoccupe guère des libyens ! A priori je n'ai pas entendu notre cher gouvernement condamner l'attitude meurtrière de Kadhafi ! Peut être quand le pétrole sera touché !


Pour les tunisiens du sud, la Libye représentait aussi une source de richesses, de nombreux tunisiens y travaillaient. La proximité permettait aussi toute une économie plus ou moins informelle faisant vivre les villes du sud. On trouvait partout de l'essence libyenne... Ici à Djerba, les libyens venaient consulter les médecins ou se faire soigner dans les hôpitaux amenant avec eux toute leur famille ce qui engendrait locations d'appartements et dépenses annexes... Ils venaient aussi en vacances dans les beaux hôtels de Djerba pour en apprécier ce qui faisait défaut chez eux..


Ajim - Port de pêche


A part ça, temps mitigé en ce moment entre nuages, pluie et éclaircies. Ici aussi c'est encore l'hiver !

dimanche 20 février 2011

Bruits et rumeurs



Un bruit qui avait disparu de mon univers sonore  a réapparu ce week-end... 
Celui des avions qui amorcent leur descente vers l'aéroport en survolant Houmt Souk...



Houmt Souk vue d'avion



Bruit de colère à Tunis pour remettre à sa  place l'ambassadeur new look envoyé par Sarkozy, ambassadeur qui se permet dans un langage fort peu diplomatique  d'ignorer les questions posées et de traiter les journalistes de façon plutôt méprisante. 


Bruits et rumeurs autour de la santé de Ben Ali. Du coup, la Tunisie demande son extradition.

Bruits de révoltes dans le monde arabe mais que se passe-t-il vraiment en Libye ?... Peu d'images et d'informations sur ce qui semble être un massacre avec des tirs dans la foule. 

Bruits de liberté ? j'ai entendu  sur Al Jazeera (en anglais) que l'Egypte avait réouvert ses frontières avec Gaza, mais mon anglais n'étant pas au top peut être me suis je trompée car je  n'ai  vu aucune information ailleurs ? 

samedi 19 février 2011

Coup de coeur

Coup de coeur pour cette chanteuse tunisienne Amel Mathlouthi que j'entends sur les ondes de RTCI et qui me fait vibrer ... un rythme et une voix envoûtante ainsi que de belles paroles ce qui ne gâche rien....
Hélas, pour l'instant je ne parviens pas à me procurer son CD...


Ce week-end Djerba attend 24 vols venant de France, de Belgique et de Suisse.

C'est une bonne nouvelle pour tout le monde, le travail et les affaires vont reprendre, les boutiques vont rouvrir (beaucoup ont profité de ce temps mort pour faire des travaux), les cafés vont se remplir, les rues vont de nouveau être embouteillées, les taxis vont circuler ...
La vie à Djerba, quoi !

Les cafés attendent leurs clients

La ville sans touristes vendredi 18 février

Sinon l'actualité apporte son cortège de nouvelles diverses : floraison de nouveaux partis politiques, désordres de toutes sortes, dont la présence envahissante et anarchique de marchands ambulants qui s'installent sur le trottoir (on se croirait porte d'Aix ! pour les marseillais), plus grave un phénomène de construction anarchique s'est amplifié. Dans plusieurs régions, profitant de la défaillance administrative, plusieurs habitants se sont appropriés des terrains et espaces verts appartenant à des personnes privées ou aux municipalités pour y construire des locaux ! L'administration a donc fort à faire dans tous les domaines. Un décret vient de paraître pour interdire les constructions et achats de terrains à Sidi Bou Saïd et à Carthage (sites archéologiques, relevant du patrimoine!). 
Mais aussi de manière plus positive, des lois sont examinées en ce moment et des décisions sont prises pour des mesures sociales d'urgence : allocations, soins gratuits, SMIG pour certains personnels des services publics etc...
Sans parler de la société civile, des associations qui se mobilisent un peu partout pour organiser discussions et débats, pour expliquer ce que peut être  une constitution et pour faire éclore une véritable citoyenneté tunisienne...

Et n'oubliez pas d'aller sur You Tube pour écouter Amel Mathlouti ! un bain de pureté et de foi en un avenir meilleur !

jeudi 17 février 2011

Billet d'humeur





Parmi les menaces de déstabilisation, ici on parle beaucoup de cette  vague massive  d'émigration vers les côtes italiennes...bien préparée par ailleurs.

Et ce qui se dit c'est que les passeurs auraient été payés par des sbires de Zaba pour semer le désordre et affaiblir le pays. Cela leur aurait été facile ensuite de rameuter des candidats pour une traversée. Et si je n'ai trouvé aucune confirmation "officielle" de ces sources, je suis assez tentée de croire cette parole et ça me parait tout à fait plausible... Pour connaître deux des jeunes qui sont partis de Zarzis, je me demande bien comment ils auraient fait pour trouver du jour au lendemain 2000 dinars pour la traversée... 


Je rajoute ce lien qui vient corroborer ce que j'ai entendu.


Toujours sur ce même sujet, d'autres témoignages (dont fait état la presse) racontent la collision "volontaire" entre un patrouilleur tunisien et un chalutier avec à son bord plus d'une centaine de personnes, faisant ainsi plusieurs victimes... Une enquête a été demandée.




Ajim - Les bacs qui relient Djerba au continent sont au repos forcé


Je disais hier que Djerba attend ses touristes. Oui, mais pas à n'importe quel prix !
Des voyagistes proposent ainsi pour 2 séjours, l'un à moitié prix ! Mais qui va payer le manque à gagner ? Qui veut faire des profits sur le dos des tunisiens ? Ceci me révolte vraiment. Il n'est pas question de brader la Tunisie ! 




Enfin, je deviens une vraie "geek" !!!! 
Si vous souhaitez recevoir des infos en " live"   j'ai enfin trouvé le truc pour mettre un flux RSS (voir en bas de page).

mercredi 16 février 2011

Jour férié hier mardi, c'était le Mouled.


Hier 15 février (je vous rappelle que nous sommes au mois de Rabii 1432 de l'Hégire), les tunisiens ont célébré l'anniversaire de la naissance du prophète. A ma connaissance, pas de rituel particulier, si ce n'est que c'est un jour férié, les familles en ont profité pour sortir et se promener... 
La seule tradition dont j'ai entendu parlé à propos de ce jour, c'est la fabrication d'un dessert particulier concocté avec un genre de crème pâtissière, de l'eau de géranium et surtout des graines de pins d'Alep (à ne pas confondre avec les pignons de pin habituels!). C'est la fameuse assidat zgougou ! Je me souviens en avoir goûté il y a quelques années à Tunis, nous avions même fait toutes les boutiques à la recherche de zgougou et finalement nous en avions trouvé à Carrefour !

Vous pouvez trouver la recette et tout ce qu'il faut savoir sur l'assida sur le blog bien nommé "Crimetcondiment"




Carrefour Tunis où en ce moment le personnel est en grève réclamant des hausses de salaire, comme dans plusieurs autres entreprises.

Après la France, la Suisse lève ses restrictions sur certaines destinations touristiques... Le couvre-feu est enfin levé mais maintien de l'état d'urgence car dans plusieurs régions subsistent   encore quelques troubles... 
Djerba attend ses touristes, il y en a déjà quelques uns , rencontrés ça et là mais la "zone touristique", où sont regroupés les hôtels est encore déserte...
Pour ma part, malgré toutes les bonnes intentions des T.O. européens que l'on peut lire dans la presse ou sur internet, ils n'ont pas l'air de se bousculer pour faire en sorte de redémarrer rapidement  le tourisme en  Tunisie ! J'espère bien me tromper.... 

lundi 14 février 2011

Temps nuageux et venteux hier ce qui n'a pas empêché les balades...




Sur la route littorale d'Ajim








Dans la vie politique, plusieurs partis ou mouvements appellent chacun de leur côté à des initiatives de rassemblement :
"le  Front démocratique pour le travail et les libertés (FDTL), a appelé à la création d'un "conseil pour la défense de la révolution", regroupant toutes les forces vives de la nation des différentes sensibilités intellectuelles et politiques et des diverses composantes de la société civile, afin de poursuivre le processus de la révolution... 
Il a souligné que l'un des problèmes majeurs que connaît actuellement la scène politique consiste en le flou qui plane sur l'action et la composition du gouvernement provisoire..."
"Le Front du 14 janvier a appelé à constituer un nouveau gouvernement qui n'a aucun lien avec le régime ...et à élire une assemblée constituante ... et à former un congrès national pour la défense de la révolution".

Glané ça et là : savez vous que la consommation des agrumes en Tunisie s'élève à 25 kg par an et par habitant (contre 31 à 32 kg dans les pays "avancés") et que cette année la Tunisie a accru fortement  sa production de clémentines. Moi ce que je préfère ici ce sont les oranges, moi qui n'en mangeais que rarement  en France, je me régale ici avec ces grosses oranges si douces et charnues...

dimanche 13 février 2011

Vu ce matin dans le Monde "l'incertitude politique pousse de nombreux tunisiens à émigrer"
A mon avis, il s'agit plutôt d'émigrés économiques. Effectivement, pendant cette période d'incertitude et de relâchement de surveillance des autorités, il y a de nombreux  jeunes sans emploi et sans qualification qui tente  de réaliser leur rêve : rejoindre ce qui reste pour eux   "l'eldorado" européen... Ainsi à Zarzis, une embarcation a fait naufrage et parmi la quinzaine de jeunes à bord l'un s'est noyé et un autre est porté disparu. 
Encore une fois, les journalistes devraient faire attention aux mots qu'ils emploient, à moins que ce ne soit délibéré ...


Changeons de sujet ! Notre rubrique culinaire !


Photo prise à Djerba Explore


Il y a quelques jours, je vous mettais l'eau à la bouche avec la viande de chameau (je vous rassure ce n'est pas celui de la photo !). Alors, nous avons commencé par le rognon (de taille, un seul pour nous 2). Evidemment il  n'était pas au madère, je l'ai simplement cuisiné aux épices (tabel et cumin). C'était fin et délicieux. Sinon nous nous sommes régalés avec les côtelettes au grill tout simplement. La viande de chameau ressemble à la voir à celle de boeuf et une fois cuite ça a la consistance d'une viande de veau. En tout cas, c'est une viande tendre et savoureuse. 

samedi 12 février 2011

la vidéo que tous les tunisiens ont téléchargé sur leur portable !!!!



Tunisie ... Egypte ... A qui le tour ?

Aujourd'hui samedi la France lève enfin ses restrictions touristiques pour la côte et Djerba

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs_909/pays_12191/tunisie_12318/index.html



Je m'évertue depuis plusieurs jours à essayer d'ajouter des liens vers d'autres sites mais c'est laborieux ! Et dire que , dans une vie antérieure, j'organisais des formations pour mes collègues bibliothécaires du type "Comment faire son blog en bibliothèque" ! Ah, si j'avais eu le temps de les suivre ! je n'en serai pas là aujourd'hui en train de chercher, bidouiller, essayer, recommencer... Je n'ai pas encore trouvé à le faire systématiquement (ah où est passée ma hot line Georges !)... mais tant pis allez donc sur ces sites en faisant un copié/collé...

Tout ça, pour vous recommander quelques articles :
http://www.rue89.com/passage-benbassa/2011/02/11/revoltes-dans-le-monde-arabe-notre-arrogance-colonialiste-189970




vendredi 11 février 2011

Ah, la politique (au bon sens du terme), c'est tout simplement passionnant ! Et ça me ferait oublier le quotidien !!!! 

Une pensée ce matin pour le peuple égyptien qui voit pour l'instant ses espoirs déçus. Que va faire l'armée et quelle va être la suite des évènements ?

Revenons au quotidien. Donc, retour de mon chéri de Tunis où les gens sont excédés par les manifestations, les revendications, les embouteillages etc... Mais cela apparaît (en dehors des provocations et des violences) comme un moyen de pression nécessaire, puisque tout le monde peut y gagner quelque chose. Des stagiaires se sont vus titularisés, certains étudiants viennent de se voir attribuer une aide sociale par exemple...
C'est tout simplement la démocratie en marche .

Bon je reviens à mon quotidien...Sur la route du retour, comme à l'accoutumée, mon chéri s'arrête partout pour acheter les spécialités du coin. Hier, il est revenu avec des gâteaux de Kairouan, de la viande de chameau (que ne ferait on pas pour avoir de la viande de chameau, rappelle toi Eric notre périple !), et de fabuleux citrons qui dès qu'on les effleure exhalent un parfum subtil...



Et avec ces citrons, nous avons préparé de la ...citronnade...

Tout simple, mais exquis. Voici la recette :
  • couper les citrons en 4
  • les mettre dans une grande marmite d'eau et laisser cuire (20/30 mn environ)
  • mixer l'ensemble, rajouter au fur et à mesure de l'eau
  • passer pour ne recueillir que le jus, rajouter du sucre
  • c'est tout !

Ah oui, j'oubliais ...les citrons ne sont pas traités !

Nous en avons mis au congel pour nos futurs visiteurs, mais c'est absolument délicieux ! Si vous voulez goûter, vous savez ce qu'il vous reste à faire !

jeudi 10 février 2011



Le Président de la République par intérim, Mr Foued Mebazaa s'est adressé hier aux tunisiens par le biais de la télé. D'après ce que j'ai pu en lire sur l'Agence de presse TAP il s'est déclaré fier de la révolution tunisienne, du sens des responsabilités du peuple et de son sens du civisme  et estime que le mouvement social et les revendications sont légitimes. 
J'ai l'impression que ce n'est pas seulement un "je vous ai compris" mais une façon de leur dire que malgré les difficultés, il y a des avancées et que la concertation est à l'ordre du jour. Il a aussi évoqué la jeunesse et son souhait de ne pas la décevoir. 
Je ne sais pas comment ce discours a été perçu et par les tunisiens (mon informateur est absent en ce moment !) et par les différentes forces politiques (ici les réactions sont plus longues à venir car pas de radio ou de télé à l'affût des opposants ou des petites phrases des uns et des autres !)
Par exemple, depuis ce matin, j'écoute la radio et ce n'est que dans le flash de 10h  qu'il a été fait mention de cette allocution !

Vu à  l'aune (ou à l'aulne ? je ne sais plus) de mes habitudes de citoyenne française, je trouve que la parole de ce gouvernement n'est guère audible par la population, à quand un véritable outil de communication (au sens positif du terme) ?

mercredi 9 février 2011

Levée du couvre-feu demain jeudi !


Malgré de nombreuses manifestations ça et là, le couvre-feu est supprimé ce qui permet un retour à la normale, avec notamment pour Djerba la reprise des activités touristiques dès la semaine prochaine.









Vu dans la presse un premier sondage d'opinion d'où il ressort, entre autre, le peu de connaissance des partis politiques tunisiens. Il apparaît que 3/4 des sondés ne sauraient pas pour qui voter. Le parti qui s'en tire le mieux serait le PDP Parti Démocratique Progressiste (compte tenu peut être de la notoriété de son leader Nejib Chebbi (devenu ministre).

Par contre, 98.7% des sondés se déclarent fiers d'être tunisiens (et on les comprend !). Et si on posait cette question en France ? En ce qui me concerne, je trouve qu'il n'y a pas de quoi être fier aujourd'hui de notre pays, de ses positions, du gouvernement ! Alors, vive la Tunisie !

EGYPTE : un message pour mes copines bibliothécaires 

Article d'un journal tunisien "Le Temps" du 8 février

"La bibliothèque d'Alexandrie sauvée par les jeunes
La bibliothèque d'Alexandrie sauvée par les jeunes

Préservée des casseurs par la mobilisation de jeunes manifestants ou membres du personnel, la bibliothèque d'Alexandrie est fermée jusqu’à la levée du couvre-feu.
Des bandes de casseurs se dirigent vers la bibliothèque d'Alexandrie, au milieu des manifestants. Témoins du danger, de jeunes égyptiens, étudiants et autres, se regroupent pour prendre la défense du lieu mythique. "Les jeunes gens se sont organisés, afin de faire la circulation, de protéger le voisinage et de faire front devant les établissements publics les plus prestigieux comme le musée d'Egypte et la bibliothèque d'Alexandrie.

 Ils ont prêté main forte à l'armée, en attendant le rétablissement de l'ordre public", commente immédiatement Ismail Serageldin, directeur de la bibliothèque, sur le site Internet de la Bibliotheca Alexandrina. Grâce à cette mobilisation, la bibliothèque a pu être sauvée mais elle devrait rester fermée jusqu'à la levée du couvre-feu. Pour cela, il faudra que le climat politique ait retrouvé une certaine forme de stabilité. . Acte de résistance symbolique. "La bibliothèque doit son salut à la jeunesse égyptienne, que ces jeunes fassent partie du personnel ou des manifestants, qui nous aident à protéger le bâtiment des vandales et des pillards. En ce qui me concerne, j'y reste toute la journée, dans la limite du couvre-feu", poursuit Ismail Serageldin. La Bibliotheca Alexandrina, inaugurée en 2002 d'après un projet de l'UNESCO soutenu par l'actuel  président Moubarak, héberge cinq millions d'ouvrages en langue arabe, française et anglaise. Construite approximativement à l'emplacement de la bibliothèque antique - qui fut entièrement détruite en 642 dans des circonstances encore non élucidées - elle est l'un des principaux centres culturels du bassin méditerranéen et l'un des symboles de la civilisation égyptienne. L'acte de protection du lieu, “refuge de la pensée”, revêt lui aussi un caractère éminemment symbolique, comme l’analyse Ingrid D. Rowland, enseignante à l'Université Notre-Dame, pour The New York Review of Books :  "Ce mouvement de la jeunesse, écrit la sociologue, comparable à celui des manifestants du Caire partis protéger le musée égyptien après qu'un groupe de pilleurs eut brisé deux vitrines d'exposition et détérioré deux momies, n'est pas seulement un geste de protection envers les livres et les collections, sublimes, qui reposent sous la coupole : c'est une manière de défendre une idée (...) Ces jeunes montent désormais la garde pour nous tous". Si, comme le montre une vidéo parue sur Al-Jazeera, le musée a subi de graves détériorations, la bibliothèque d’Alexandrie reste debout, phénix historique qui a déjà pu renaître une fois de ses cendres."

mardi 8 février 2011



Les discussions vont bon train sur le site Facebook de "Tous pour une Tunisie laïque"...

Sujet éminemment à l'ordre du jour au moment où des juristes planchent sur la constitution et où le mouvement islamiste Ennahdha fait son entrée sur la scène politique...

Lors de la conférence de presse qu'il a donné dimanche, Rached Ghannouchi a voulu donner
l' image rassurante d'un mouvement qui accepte le régime parlementaire, le pluralisme démocratique et la séparation des pouvoirs...
Mais double discours ?
Sur le terrain, selon certains sites internet, les imams de certaines mosquées orientent leurs prêches vers des discours plus traditionnalistes...

La vigilance est de rigueur !
ça bouge dans les régions !

Les nouveaux gouverneurs nommés il y a quelques jours sont loin d'être tranquilles!... 

Pour la plupart issus du RCD, la population conteste leur légitimité, ainsi manifestations et sit-in se poursuivent partout. A Kébili (c'est une nouvelle pour Isabelle) les manifestants souhaitant quelqu'un de plus intègre, le gouverneur a finalement quitté la région ! 
Au gouvernorat de Médenine (dont fait partie  Djerba, où la situation reste calme), le gouverneur , malgré les sit-in a commencé à recevoir demandeurs d'emplois et diplômés...

En fin de compte, le personnel politique est difficile à trouver (où ne veut pas être trouvé !), les caciques sont toujours là et comme tous avaient leur carte RCD, difficile de leur refaire une virginité ! A mon avis, se pose (tout comme en Egypte ) un problème de génération. Les anciens restent au pouvoir et les jeunes qui ont conduit cette révolution se trouvent écartés des postes de décision. Je leur fais confiance pour rester vigilants et ne pas se faire confisquer cette belle révolution !


Lu dans la presse que le Ministère de la Défense rappelle les réservistes, j'espère que ce n'est que dans un but strict de maintien de l'ordre public car actuellement il semblerait que les forces chargées de maintenir la sécurité soient déficitaires.


A part ça la température est redevenue clémente, ces derniers jours la sensation de  froid dominait malgré le soleil (tout comme chez vous, mais tout est relatif). 

lundi 7 février 2011





Pour agir, rien de tel que la pression populaire !


Le nouveau gouvernement se voit obliger de prendre des décisions, bien souvent poussé par la population qui continue de manifester ça et là... 

Ainsi l'on apprend la suspension des activités du RCD (parti de Ben Ali), l'élaboration d'un projet de loi afin que le Président de la République puisse prendre des décrets lois et passer outre l'Assemblée encore constituée en majorité d'anciens RCD.

Déjà une commission d'enquête sur la corruption a été ouverte, des victimes ont reçu des indemnisations etc...

Le gouvernement se voit ainsi contraint de donner des gages d'avancement dans une démarche visant à plus de démocratie et au jeu des chaises musicales (tel cet ancien gouverneur qui prend la tête de la télévision nationale !), le peuple n'est pas dupe et le fait savoir... Des troubles persistent dans plusieurs régions, protestations diverses, marches, sit-in etc...


Vu à la télé hier une émission de face à face entre le Ministre de l'Education et des élèves de terminale. 

dimanche 6 février 2011

MAM ! En voilà une qui ne sera plus jamais la bienvenue en Tunisie ! Les tunisiens lui en veulent désormais ! 
Incompétence et mensonge semblent la caractériser au moment où le Nouvel Obs révèle qu'elle aurait bénéficié d' un second voyage en jet privé en direction de Tozeur le 29 décembre !

Hier incidents dramatiques au Kef avec 4 morts du fait de la police.  Si le le "ménage" a été fait au Ministère de la l'Intérieur et à la Justice, ce n'est pas encore le cas partout sur le terrain. Effectivement, il y a toujours des forces contre révolutionnaires qui veillent et sont prêtes à semer le trouble , ancienne police secrète de Zaba, milices, police...

Selon la Présidente des Droits de l'Homme les gouverneurs récemment nommés auraient tout aussi bien pu être nommés par Ben Ali, tant leurs parcours sont semblables à leurs prédécesseurs.... 

A la télé (nationale et sur les chaînes privées)  et dans les radios beaucoup de discussions. D'après ce que je peux en comprendre et en percevoir, beaucoup de généralités, le temps est d'abord à la parole, à la libre expression retrouvée.... Pas encore de débats vifs, tranchés voire contradictoires. Souvent le consensus l'emporte encore...

Entendu ce matin à la radio, pendant l'heure consacrée à la chanson arabe, du rap tunisien. J'ai l'impression que c'est tout nouveau . L'un des rappeurs le plus connu Hamada Ben Amor dit "El General" a même fait de la prison pour ses textes critiques dont "Raïs el Bled" évoquant la misère et la répression dont étaient victimes les tunisiens.


En principe reprise des vols des voyagistes français le 14 février
A Djerba, les touristes sont attendus par tous.


Ici le café Havana, à la Marina de Houmt Souk.

samedi 5 février 2011

Par quelle bonne nouvelle dois je commencer ?

Aujourd'hui samedi, recul du couvre feu, il n'est plus actif que de minuit à 4h du matin...

Si, hélas, certains touristes ne veulent plus entendre parler des pays arabes en général, certains, au contraire ont hâte de partir à la rencontre des peuples qui se libèrent de l'oppression et reconstruisent leur avenir. Je vous recommande la page Facebook de "Soutenons notre révolution, n'annulez pas vos vacances en Tunisie"
http://www.facebook.com/home.php?#!/pages/Soutenez-notre-revolutionnannulez-pas-vos-vacances-en-Tunisie/146188815439587
Les T.O. pensent reprendre leurs vols et activités à partir du 14 février. Le Ministre du Tourisme, Mr Hawas, a déjà fait en sorte d'assouplir le couvre feu, mais il souhaite pouvoir assurer la sécurité de tous les touristes.

Anneli, reconnais tu les lieux ?

Hier vendredi, c'était jour de marché à Midoun. Journée froide, venteuse mais ensoleillée. Certes ce n'est pas l'affluence des grands jours, mais la vie reprend peu à peu. Les gens se retrouvent, discutent... Quelques touristes aussi, certainement venus en dehors des voyages organisés. Quant à la zone touristique, c'est le désert. Les hôtels sont encore fermés ainsi que certains restaurants. En effet, les employés ne pouvaient pas encore se déplacer librement compte tenu des transports, du couvre feu etc... la situation se régularise tout doucement. En tout cas à Djerba, tout est calme, ce qui n'est pas le cas partout. Les provocations des bénalistes sont encore possibles...



Autre bonne nouvelle !

Un nouveau syndicat vient de voir le jour la CGTT (Confédération Générale Tunisienne du Travail) baptisée ainsi en référence à la 1ère organisation syndicale tunisienne qui avait vu le jour en 1924 puis qui avait succombé sous les attaques conjointes des conservateurs tunisiens et des autorités coloniales françaises). Pendant cette révolution, on a beaucoup parlé de l' UGTT qui a été un élément centralisateur mais qui était aussi autorisée sous Ben Ali... 

Si les activités économiques reprennent leur cours, des revendications sociales se font jour un peu partout... Au niveau politique, une vie démocratique s'installe aussi dans le sens où chaque parti peut maintenant s'exprimer librement.

jeudi 3 février 2011



A Djerba , tout le monde s'est remis au travail à l'exception des hôtels qui attendent les retours des premiers touristes pour lundi.




Par ailleurs, dans la ville, quelques signes de changement (et non des moindres !). Finie la présence de  la police à tous les carrefours stratégiques !
Hier, alors que nous étions en voiture, une voiture de police tentait de faire une manoeuvre dans une rue étroite. Nous nous arrêtons pour la laisser passer. Et oh surprise ! Grands sourires des 3 policiers à bord avec remerciements appuyés et signes de la main ! Nous étions véritablement estomaqués ! ça c'est le changement !

Quelques images du front de mer - Houmt Souk 






Le gouvernement a aussi procédé hier à la nomination de gouverneurs (préfets) dans toutes les régions.





Et puis cette bonne nouvelle, la fin de la censure et le retour des livres. 


Les livres auparavant interdits, sont désormais fièrement exposés. Mais du chemin reste à faire. La main de fer de Zaba (alias Ben Ali) est toujours présente à travers des mesures de blocages persistantes qui retardent encore l’arrivage de livres en Tunisie. Le peuple tunisien semble plus que jamais ravi de s’être débarrassé d’une langue de bois et d’une censure permanentes qui ont longtemps prévalu durant le régime de l’ancien dictateur Zaba. La preuve : qui aurait cru un jour, que l’on pourrait acquérir dans nos kiosques à journaux le «Canard Enchainé ?». Mieux : il suffit de se promener du côté de l’Avenue Habib Bourguiba pour voir les badauds s’agglutiner devant la vitrine de la librairie Al Kitab afin d’entrevoir toute une série de livre auparavant interdits, mais désormais fièrement exposés ! Nous avons rencontré Mme Salma Jabbes, propriétaire de la librairie Al Kitab, qui nous en dit un peu plus sur cette nouvelle révolution culturelle dont la route n’a pas toujours été facile… 
« Il faut savoir qu’ en plus d’être un métier extrêmement difficile, le libraire a beaucoup souffert de la censure. Cela a pratiquement occasionné la fermeture de presque la moitié des librairies tunisiennes et ce, depuis ces dix dernières années» souligne Mme Jabbes ...
En effet, il faut savoir que tout livre qui entrait sur le territoire tunisien devant auparavant obtenir une autorisation préalable du ministère de l’intérieur ! L’obstacle n’a été levé que suite à une pétition pour «la libération de l’importation des livres», signée par plusieurs milliers de militants et soutenue également par des organismes internationaux !...

Mais il reste «encore du chemin à faire» dixit Mme Jabbes qui précise en ce sens, que la main de fer de Zaba est encore présente à travers des mesures de blocages toujours présentes qui retardent constamment l’arrivage de livres en Tunisie. A l’heure actuelle on est obligé de passer par des transitaires en douane, de payer des frais de dégroupages, de magasinage… L’idéal serait que l’on arrive à se passer d’un dossier d’importation. On pourrait dès lors pouvoir commander directement n’importe quel livre par internet et le recevoir par colis postal en à peine 20 heures» assure-t-elle.

Par ailleurs, elle évoque brièvement quelques unes des péripéties à travers lesquelles elle est passée... Mais le summum de cette mascarade qui a fini par virer à la paranoïa, remonte sans doute à quelques mois. En évoquant ce dernier incident en date, la responsable ne peut s’empêcher de sourire : «Cela concernait cette fois un livre scolaire destiné à la mission française. On y trouvait une caricature de Ben Ali en compagnie de l’ancien président Jacques Chirac. Résultats des courses ? 500 policiers ont débarqué dans la librairie afin de saisir tout le stock de livres en notre possession ! Ils ont même réclamé la liste de nos clients ayant acheté le livre incriminé ! Inutile de préciser qu’on a refusé ! A partir de ce jour, on a subi un harcèlement constant de la part du ministère de l’intérieur avec l’obligation de passer par un contrôle systématique de tous les livres qui étaient épluchés consciencieusement…. ». ...
En tout cas une chose est sûre, la responsable nous assure que plus aucun livre, qu’il traite de culture, de politique ou de religion…ne sera dorénavant interdit par l’Etat. 

mardi 1 février 2011

Alors que tout le monde a les yeux tournés vers l'Egypte, la Jordanie demain ou peut être la Syrie (où un appel à manifester vendredi a été lancé sur les réseaux sociaux), en Tunisie circulent via le net ou le bouche à oreilles de nombreuses rumeurs qui visent à déstabiliser le pays. 
Ces rumeurs et informations ont pour objectif d' installer un climat d'insécurité dans les villes. Ainsi on parle d'agressions à la sortie de lycées, de kidnappings , d'incendies de synagogues... 
En contrepartie,sur le net aussi des messages enjoignent la population de ne diffuser des informations qu'à partir du moment où la source est connue et s'avère sûre. Il est demandé de ne pas céder à la panique.
Dans ces manoeuvres de déstabilisation la police est souvent impliquée. 

A Tunis, (et certainement dans d'autres villes) , du fait de l'absence de la police et de la faiblesse de l'armée, ce sont les citoyens, constitués en comités, qui assurent le service d'ordre.

Des manifestations pour l'emploi ou contre des dirigeants accusés de malversations ont toujours lieu dans certaines villes. 

A Djerba, c'est toujours le calme... Tahar a surpris une conversation entre deux djerbiens, l'un disait à l'autre : attention à tes chèvres ! enferme les bien ce soir ! 

Autre nouvelle surréaliste :
Suite aux incendies de prisons au plus fort de la Révolution, le gouvernement appelle les prisonniers en fuite à se faire connaître pour "régulariser leur situation". Des mesures d'amnistie sont en cours....